Frigyes Karinthy

 

Page d’accueil

Liste des thèmes

Liste des recueils

Mots-clés, noms de personnes

Mots-clés généraux

Textes associés au mots-clés : Café

 

Près de deux cents nouvelles de Karinthy sont en rapport avec les cafés de Budapest. Quelques unes mentionnent précisément le Café New York ("Jeunes", "Ma propre mère ne me reconnaît pas", "Gangablon", "Le grand reporter", "De l’avenue Csömöri à la digue Filatori", "Le treizième travail d’Hercules", "Littérature arabe", "Padi et Pasi")

Le café est son lieu de travail, l’endroit dont il ne peut pas se passer pour créer ("Je rentre travailler", "Carnet de notes"), c’est le centre de la vie sociale ("L’oiseau mécanique", "Premier vol", "Préface à moi-même", "Padi et Pasi", "Arabesque", "Mon ami l’entrepreneur", "Je file le détective"), ce peut être un refuge ("Lettre au front").

Nombre nouvelles ont pour cadre un café et même l’une a justement pour objet le café ("Garçon l’addition !")

 

Les joueurs d’échecs

 

Garçon, l’addition !

 

Éclairage

Un homme plein de joie de vivre

Lettre au front

Genius

Carinti de 1914 et Carinti de 1920

Souvenirs de Budapest

Machine du temps

Jeunes

Je rentre travailler

Le bossu

Monsieur le Rédacteur

Carnet de notes

Halandja

Ma propre mère ne me reconnaît pas

L’oiseau mécanique

Littérature arabe

L’oncle

Premier vol

Occultisme

Comment fait la grenade quand elle tombe tout près ?

Préface à moi-même

Larmes

Nouvelle vie

Padi et Pasi

Mon ami l’Allemand

L’homme distingué et bien élevé

Arabesque

Envie

Progrès réjouissant

Mon ami l’entrepreneur

Les joueurs d’échecs

Enquête

Je file le détective

L’éléphant

Rythmes de pensée

Statistique pédagogique

La comète

Lettre à travers l’espace

Introduction

La ballade de l’œsophage

On me dessine

Ennui momentané d’argent

Londres sourit avec optimisme

Mes duels à Pest

Décadence

Dîner, avec un Noir

La femme qui zézaye

Guerre

Le rire ridicule

Très désagréable

Règne éphémère de Monsieur Épinard

Prédateurs

Gangablon

Les victimes du prince Miksa

De l’avenue Csömöri à la digue Filatori

Des gens agréables, ça existe

Riches sans feu ni lieu

Le treizième travail d’Hercule

Distraction

Êtres vivants dans l’orchestre

Un homme totalement dépourvu de sens du symbolisme

L’important c’est la discrétion

Une bonne petite palabre

Le pêcheur et son spectateur

Le grand reporter

Succès et réussite

On rend service

Archéologues à Budapest

Happy et unhappy

Cauchemar pour 1932

On fonde une revue littéraire

Jours sans pages

Sensationnelle innovation économique

Le lait

Statue

Il a avalé une épingle

Le locataire de la vie

Düsseldorf

Femmes réhabilitées

Bagarre

J’accuse… Dreyfus est coupable !

Insectes

Examen des lieux

Je prends le zeppelin

De Frigyes Karinthy à bord du zeppelin

Humeur allemande

Promenade de Frigyes Karinthy

Porteur

Fáni Schneider a arraché ses chaînes

Oui, non – blanc, noir

Petit malentendu

Les illustrés, s’il vous plaÎt

Commérage

Le monde dompté

Oui, Monsieur, je vous l’apporte

Le marqueur anonyme

Je suis conseiller forestier