Frigyes Karinthy

 

Page d’accueil

Liste des thèmes

Liste des recueils

Mots-clés, noms de personnes

Mots-clés généraux

Textes associés au mot-clé : Espéranto

 

J’ai voulu me filer pendant 24 heures

Karinthy était fasciné par les problèmes liés à la communication. La richesse de la langue hongroise et son isolement en Europe ne sont bien sûr pas étrangers à ces sentiments : il a inventé le "Halandja", façon de s’exprimer en mots qui n’ont aucun sens, sauf éventuellement à travers le rythme. Le Cinéma, muet d’abord, parlant ensuite (1929), l’a prodigieusement intéressé par son ouverture sur la communication. Il a donc tout naturellement réfléchi aux chances de l’espéranto. Il était président de la société hongroise d’espéranto, plusieurs de ses œuvres ont été traduites dans cette langue.

Allô, ici Budapest ! (28 avril)

Paradoxe de l’espéranto

En la mondon venis nova sento

Mezőtúr, radio, os de mammouth, Mezőretour.

Iconographie

Halandja triomphant

Cinéma parlant

Arabesque

Gangablon

Babel

Nouvelle Babel

Nouveau genre d’immortalité

Besoin et mode

Espéranto et eugénisme

Bruits et sonorités

 

Lecture publique

 

Norda vento

Espéranto

 

 

Description : espéranto