Frigyes Karinthy :  "Ne nous fâchons pas"  (Politique)

 

 

afficher le texte en hongrois

le boomerang de bourdonbeng

Film à grand spectacle en vingt-deux épisodes et 306 tableaux

 

prise de vues de la société "ultrahyper" d’australie

 

Contenu concis du premier tableau :

boomerang de bourdonbeng lentuckey, directeur de la fabrique d’éléphants d’Australie, est fâché avec son meilleur ami, le capitaine des mines Ram-Ram, qui depuis des années poursuit de son amour la belle Mary Mag, "le taureau femelle des prairies" comme on l’appelle dans tout l’Hindoustan à cause des deux rouflaquettes qu’elle porte rejetées sur ses épaules, dont seul Eartlon connaît le secret ; donc le capitaine avait détaché avec sa langue un timbre du bordereau d’un transport sous-marin, timbre que l’intrépide Tsinfu avait introduit dans un gâteau empoisonné au cyanure, mais l’Homme Chasseur de Fourmis au Double cul le récupère et par là même il sauve l’Asie de la catastrophe qui la menace.

Le stratagème réussit presque quand Teddy qui avait coupé les soupapes de sécurité du sous-marin suspendu au sommet de la Tour Eiffel avec ses dents, lâche toute l’eau retenue dans un bassin pour inonder le train rapide par lequel Burdon et Harry voyagent vers une mort certaine. Mary Mag a tout juste le temps d’attraper la cloche à vapeur ; mais elle ne peut plus sauver le caoutchouc de diamant qui tombera, lui, aux mains des infâmes conspirateurs. La belle Hellen qui s’empare du pouvoir, écrit une lettre à Parlton, dans laquelle elle lui fait savoir qu’il ne lui reste plus que cinq minutes et demie  avant que le piston n’atteigne l’étage. Parlton que même l’amour ne peut pas retenir, voyant que tout conspire contre lui, révèle tout le complot à Kentuckey. Mais c’est trop tard : les deux éléphants ne supportent plus la lotion capillaire pour singes que Link, le chimiste, qui s’était mis par pure ruse au service de Gland d’acier, afin d’espionner les projets de Parlton au bénéfice des conspirateurs, avait mis dans un tube ressoudé à l’aide d’ypérite fabriquée dans sa cave, à la disposition des protecteurs du couple d’amoureux en train de mener son dernier combat contre la mort.

On retrouve aussi les œufs au même endroit ; désormais il est évident que Gertrude n’était pas la préceptrice, mais c’était Ten, la "mangeuse de corvettes" elle-même. Lifi ne reconnaît pas tout de suite son ennemi, elle fait semblant de vouloir tromper son père avec son déguisement, mais seulement pour que Poll, au courant du plan des assassins de salami, croie que c’est Mary Mag qui était dans l’étui du coffre-fort quand le Masque Terreur avait écorché la peau du coude de son frère pour entrer en possession du document mystérieux. Mary ne réussit pas à retrouver l’écrin dans l’abdomen d’Allan, mais elle a suffisamment de temps pour alerter la direction. Après un bref intermède dans lequel les deux amants semblent enfin s’apaiser dans la cheminée dans laquelle ils peuvent tranquillement pendouiller la tête en bas parce que Ten a retardé l’aiguille de la bouteille en os et les serpents ne peuvent pas les menacer, Mary Mag se résout à un geste décisif. Elle fait croire qu’elle a reçu l’engourdisseur de confiture et fait semblant de sauter de la remorque à munitions du train volant transportant des Tchérémisses – mais Poll qui l’attend déjà dans la nacelle de son ballon, attrape le canot, juste au moment où son robinet est ouvert et les cavaliers arrivent à temps pour l’éclipse de Lune.

Tout cela rend évident la personne de l’assassin, et les jeunes pourraient être l’un à l’autre si dans le générateur de gaz du château ancestral on ne retrouvait pas la lettre dans laquelle il s’avère que seul l’enfant à naître de Mary pourra être détenteur du secret. Le tableau suivant nous révélera aussi la vérité de cette lettre.

 

Suite du recueil

Thème "absurde"

Thème "cinéma"