Frigyes Karinthy : Nouvelles parues dans la presse

 

afficher le texte en hongrois

MON LIVRE DE CUISINE RÉVOLUTIONNAIRE

Mon livre de cuisine révolutionnaire lour moi ce n’est pas une nouveauté, ce dont les journaux européens, même les américains sont pleins ces temps-ci. À moi, Monsieur Marinetti[1], mon excellent ami, mon confrère en futurisme, vieux révolutionnaire expérimenté, m’a exposé en personne, à Füred l’an dernier, son livre de cuisine futuriste révolutionnaire dont le but initial était de libérer l’Italie des entraves millénaires du risotto et des spaghettis, d’arracher de ses membres paralysés les serpents sinueux des macaronis. L’eau m’en est venue à la bouche quand il a dépeint en couleurs pittoresques accompagnées d’odeurs et saveurs (pour m’exprimer futuristiquement) le hors-d’œuvre intitulé "cri vert" qui consiste pour l’essentiel en une pyramide d’épinards, truffés de griottes au chocolat, parsemé de tranches de radis et cuit au bain-marie au-dessus d’une nappe d’eau de Cologne. Maintenant on ne s’occupe que de ça partout, on photographie Marinetti affublé d’une toque, entouré de ses extraordinaires créations culinaires.

À mon avis cette composition conservatrice, la toque et la cuiller en bois, sont encore assez éloignés des objectifs du futurisme. Mes recettes modernes ci-dessous ne doivent pas être souillées des odeurs vulgaires des cuisines : elles ne peuvent être créées qu’en laboratoire, en présence d’experts scientifiques. Lors de leur élaboration j’ai tenu compte des conditions locales spécifiques, et maintenant en les mettant à votre disposition, je ne peux pas manquer d’exprimer des remerciements à ceux qui m’ont inspiré, les médecins gastro-entérologue, qui m’ont incité à les divulguer.

 

1 – Perroquet théâtral au bêlement d’agneau

 

Prenez un perroquet de théâtre bien développé, de n’importe quel vestiaire, choisi de préférence ouvert ; nettoyez-le, ôtez-en la fourrure et préservez-la à part. Découpez le perroquet en morceaux remplissant toute la soirée, faites-le tourner à feu doux en y ajoutant les morceaux d’autant d’abonnements de vestiaires achetés à crédit. Faites cuire ensuite lentement au son d’un chalumeau de berger la fourrure annoncée comme peau de phoque, une fois qu’elle est suffisamment ramollie, sa véritable origine lui revient et elle se met à bêler. C’est le moment de la servir accompagnée de frais avocats bien épicés, à l’avocat qui intentera un procès au vestiaire pour le manteau de fourrure volontairement oublié.

 

2 – Oreilles d’amies farcies (pour femmes).

 

Prenez deux amies, si possibles de même âge, c’est-à-dire une de vingt ans et l’autre de quarante, coupez-leur les oreilles, liez-les dans de la poudre de riz et disposez-les dans un plat allant au four, tentez de les faire rougir de quelques blagues salaces, penchez-vous tout près et si elles refusent de rougir, vous pouvez entreprendre la préparation de la farce. Farcissez la première de commérages hachés menu, et quant à l’autre amie, faites-la rouler, faites-la dorer avec de gras propos, en y ajoutant à la fin une information, à l’attention de celle de vingt ans, que l’autre en aurait cinquante, et pour cette de quarante, que l’autre en aurait trente-cinq, farcissez-les, colmatez les issues, recousez les oreilles à leur emplacement initial, éventuellement inversées, ça ne fera qu’ajouter à la saveur. Éventuellement une goutte de parfum, selon goût, avant de mordiller dedans.

 

3 – Faitout de viande, à la député

 

Beurrez abondamment le faitout retiré de la tête du chef du groupe parlementaire, préparez quelques valises ministérielles de mou, pris si possible de godillots forts en gueule, ajoutez-y la paume de la main du chef de l’opposition également graissée jusqu’à devenir bien glissante, prenez deux mains bien lavées, si possible l’une par l’autre, arrosez le tout de sauce, remplissez abondamment, gardez deux fers au feu, allumez une cigarette à proximité, fates mijoter quelque temps cette soupe fortifiante, mettez le tout au frais, attendez la démission du gouvernement, alors servez votre plat à froid au nouveau gouvernement comme si vous l’attendiez déjà, puisque non satisfait du précédent.

 

4 – Tranche de lyncheur à la ficelle

(Spécialité américaine)

 

Épluchez deux nègres de bonne taille, remplissez-les d’un demi-litre de whisky, mélangez et faites-les mijoter mêlés à une femme gangster à chair bien blanche. La cuisson terminée, retirez tout rapidement du feu, ajoutez-y du poisson et du gibier, entourez-les de quatre murs de prison, et laissez mariner un temps, puis ouvrez et faites entrer la plèbe avec sa justice expéditive, appliquez aux cous la ficelle cuite à la vapeur, enfumez, servez l’ensemble à la "Ligue des Droits de l’Homme" et à la fin mettez au feu la protestation de la Ligue.

 

5 – Colère muette, avec rat mélangé

 

Épluchez deux litres de vent du Sud bien frais, fourrez-les dans une bouche pleine de promesses concernant l’amélioration de la situation économique, plantez une carotte sans son bâton. Versez dessus une sauce, sélectionnez et lavez soigneusement quelques élèves du conservatoire, liez-les avec une gelée d’omoplate de chèvre angora vieillissante, attendez que la chèvre angoisse les élèves comédiens, ôtez-en l’ango, et le ra(t) qui reste, coupez-le en petits morceaux, carottez votre patron et dégustez.

 

6 – Pâte-flatte immangeable

 

Prenez un homme qui veut bien croire que les poètes lyriques gagnent bien leur vie. Faites cuire ses visions fiévreuses (à l’oignon ou à l’ail), épaississez le jus de l’oignon avec du dentifrice, laissez refroidir, parsemez de décors de sapin de Noël, mettez de côté à un endroit où vous ne le retrouverez jamais. Ressortez la recette précédente, prenez la chèvre, présentez-lui du chou, donnez-lui autre chose à manger, faites cuire le chou ainsi épargné, mélangez-y des métaphores, piquez soigneusement, et servez à votre éditeur en guise de nouveauté.

 

7 – Légume au rata

 

Prenez un légume convenable, en quantité convenable, demandez au client s’il le souhaite touillé. Si la réponse est négative, retenez la touille et il se contentera du rata. Vous lui recommandez de l’accompagner d’une bière. Vous lui demandez s’il préfère une brune et s’il répond de la blanche, vous lui servez de la brune parce que pour vous il était bien clair qu’il voulait de la brune. Faites mariner cette plaisanterie, conservez-la pour l’année suivante, bien rebouchée, vous pourrez toujours la resservir un an plus tard comme nouveauté ; et le soufflet qu’elle vous vaudra, servez-le au dessert.

 

8 – Livre de cuisine futuriste relié

 

Prenez pour femme une riche, offrez-lui le livre de cuisine futuriste pour qu’elle y trouve son bonheur. Si elle y fait sa cuisine et vous la sert, lancez-la lui à la tête, en lui reprochant de ne pas avoir utilisé les feuilles, parce que la couverture, c’est trop dur, c’est immangeable. Alors c’est elle qui vous lancera le livre à la tête, ces présentes lignes comprises. Prenez un bon avocat, divorcez, allez dans une bonne petite taverne de Buda pour dîner et l’affaire est réglée.

 

Színházi Élet, 1934, n°1.

Article suivant paru dans Színházi Élet

 

Suite du recueil

Thème "satire"

 



[1] Filippo Marinetti (1876-1944). Écrivain italien fondateur du mouvement littéraire du futurisme.